Comment apprendre ses leçons ?

Bien commencer l’année scolaire en apprenant plus facilement ses leçons.

Apprendre ses leçons ce n’est pas très drôle, surtout quand votre enfant vous dit « je n’aime pas ça », « je n’y arrive pas » ou « je ne retiens pas ».
Alors, donnez lui une méthode qui va pas lui paraître moins fastidieuse.

Ok, pour vous parents, un peu d’investissement temps de votre part est nécessaire.
En ce début de semaine, reprenez avec lui, s’il est en primaire, ce qu’il a fait la veille.
Le mardi, « si tu relisais ce que tu as appris ce lundi, et tu vas voir c’est rapide »
S’il est au collège, dites lui que vous avez vu sur internet que pour apprendre plus facilement, il suffisait de relire ce que on a appris la veille et de recommencer en fin de semaine puis un mois après.
Rappelez lui que cette lecture sera brève !
Expliquez lui pourquoi :
Nous oublions ce que nous apprenons, aussi pour intégrer nos connaissances nous devons les réactiver, c’est à dire avec des relectures, des révisions. Cette réactivation de connaissances doit être brève et facilitée par des schémas.
Après chaque réactivation, l’oubli se fera plus lentement et plus partiellement.
D’autres réactivations sont conseillées 6 mois, puis un an plus tard.

Pourquoi ?
– Notre mémoire est un peu comme ces photos qui jaunissent, elles perdent leurs détails avec le temps.
– Mais nous avons la possibilité de « raviver » en permanence les couleurs. profitons en !
– Statistiquement et selon les personnes, 80% des détails sont oubliés 24 Heures après la fin de l’apprentissage
– L’intégration des connaissances dans la durée passe par des réactivations, c’est à dire des relectures, des révisions.
– Ne pas réactiver ses connaissances conduit à l’oubli. La conséquence engendre souvent un découragement, et certains enfants ne prennent plus de plaisir à apprendre.

PS : méthode efficace pour les enfants, mais aussi pour les adultes en formation.

Inspiration de Reuven Feuerstein

Qui est REUVEN FEUERSTEIN ?
REUVEN FEUERSTEIN (1921-2014) est né en Roumanie, et émigré en 1944 en Israël. Il donne des cours en Palestine de 1945 à 1948, à des enfants juifs européens et nord africains, survivants de l’Holocauste ou éprouvés par le 2ème guerre mondiale.
Il constate que ces enfants privés de l’expérience humaine ont un quotient intellectuel(QI) très bas, mais ils conservent leur potentiel d’apprentissage. Il reprend ses études et termine sa thèse de Psychologie du développement en 1970 à l’Université de la Sorbonne à Paris.

Selon REUVEN FEUERSTEIN « Toute personne est capable de changement quels que soient son âge, son handicap et la gravité de son handicap. Les enfants différents ont simplement besoin d’un surcroît d’attention et d’investissement personnel »
La méthode pédagogique utilisée est centrée sur le concept de la médiation.
La médiation est une interaction entre une personne qui apprend, un objet, une tâche, un médiateur, une situation d’apprentissage ; L’ensemble s’organise autour de l’acte d’apprendre.
Les travaux et la méthode FEUERSTEIN sont connus et utilisés au niveau international

A qui s’adresse la méthode FEUERSTEIN : Tout enfant ou adulte rencontrant des difficultés scolaires, retards dans le développement, dyslexie, problèmes sensoriels, émotionnels, troubles du comportement et de la personnalité (comportement autistique ..) hyperactivité, troubles de l’attention, épilepsie, déficiences psychomotrices, Trisomie 21 ..