A t’il assez de vocabulaire

Un  vocabulaire abondant et approprié permet d’entretenir  la mémoire, et particulièrement de favoriser son bon fonctionnement, d’où l’importance d’aider un enfant  à acquérir du vocabulaire.

Les termes verbaux  adaptés sont indispensables aux trois actes mentaux :  la prise d’information, le traitement et à la restitution. Ils permettent de  distinguer plus favorablement, de décrire, de comparer, d’être plus précis, autant d’éléments  aidant la compréhension à la prise d’information

Un vocabulaire riche favorisera la compréhension de l’enfant.

Dans cette première phase, l’absence du code verbal risque de réduire la quantité et la qualité de l’information recueillie.

A la lecture d’une consigne, si une majorité des mots utilisés ou même quelques mots  ne sont pas connus, il semble évident qu’elle ne peut pas être comprise entièrement. Or, quand j’évoque le terme de consigne, il peut s’agir d’un ordre de faire quelque chose, d’une directive, d’une recommandation ou d’une instruction.Cette consigne souvent  écrite peut être aussi orale. La mémoire intervient à ce stade, elle permet de se souvenir des principaux éléments du sujet traité. Mais avec un  vocabulaire  trop restreint, un mot peut être utilisé pour  un autre, la mémorisation peut s’effectuer de manière  érronée, ou  ne pas se faire  tout simplement. Sans lien, avec ce qui est déjà appris, l’information à mémoriser peut passer inaperçue, sachant qu’il est nécessaire  de réactiver la mémoire avec des mots et des questions ouvertes.

Au stade du traitement de l’information, les mots provoquent  le va et vient  entre les mémoires, sensorielle, courte et  mémoire longue. Les mots et les phrases permettent de  faire renaître  et puiser des informations  dans des connaissances acquises. D’autre part, l’absence du code verbal affaiblit la capacité à généraliser, capacité qui nous permet de faire des déductions

Au stade de la restitution de l’information, l’existence des codes verbaux permet l’emploi de relations plus complexes, facilite la compréhension et la communication

L’enfant comme l’adulte a besoin d’un vocabulaire fourni, pour mieux comprendre, mieux  réfléchir, et bien communiquer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *