Il a besoin de sens pour avancer

Si vous faites un travail, une tâche qui ne sert à rien comment réagissez vous ?  Mal, je suppose ?

L’enfant fonctionne de la même façon. Il a besoin du  » à quoi ça sert »

Il lui faut du sens dans  ce qu’il fait, et en particulier dans ses apprentissages

Rappelez  lui à quoi cela va lui servir s’il ne l’a pas compris, sinon il va se décourager.

Personnellement, un de mes fils m’a dit au collège, » j’ai demandé au prof  de maths à quoi cela va me servir ces formules, il ne m’a pas répondu, donc ça  ne sert à rien, donc ce n’est pas la peine d’apprendre ça »

Pensez y  et donnez un exemple et soyez concret. Donnez lui un exemple de votre vie personnelle ou professionnelle. Vous en avez plein d’exemples  dans votre vie de tous les jours, à vous de choisir !.

Et dès qu’il y a  difficulté, le sens doit être là, sinon l’enfant se décourage et abandonne. La phrase que vous connaissez peut être,  revient « ça ne sert à rien » je n’y arrive pas » ou  « trop dur ».

 

Il est motivé ou pas ?

J’entends souvent  des parents qui disent « mon enfant est démotivé »

Reprenons une définition de la motivation : C’est une raison personnelle et sincère qu’à un individu à accomplir une tâche et à s’y intéresser.

La motivation introduit la notion d’effort, qui fait passer de l’intention à l’action. Un enfant peut avoir envie de construire une cabane, mais par manque de motivation, et là, la notion d’effort intervient, il n’en fera rien.

C’est la motivation qui fait naître et entretien l’effort. La motivation se construit et se gère.

Pourquoi et comment se motive t’on ?

La motivation est liée à plusieurs paramètres  :

A l’image que l’on a de soi : Cette image est celle que la société, un groupe, l’école, une personne importante à ses yeux, lui renvoie. Si pour votre enfant, la mauvaise note ou l’appréciation, D ou mauvais,  sont  toujours de rigueur, l’enfant se dira « je suis est nul « , donc l’objectif à atteindre lui semble inabordable, aussi la notion d’effort n’a plus lieu d’être. (faire un effort pour rien, pourquoi ?)

Comment l’effort que l’on fournit est perçu par les autres

Si cette perception est positive, elle pourra l’engager à poursuivre ses efforts sinon elle le stoppe.

Si les enseignants et les parents  ne se rendent pas compte de l’effort fourni par l’enfant, il arrête.

L’objectif à atteindre est il clairement accepté et clairement défini

L’enfant  ou le jeune doit savoir  où il va, ce qu’il fait et ce qu’il va acquérir. Ceci est valable pour chaque niveau de l’école maternelle, au primaire, au collège, au lycée, à la fac ou dans une spécialité professionnelle.

Le temps a son importance

Si un enfant ou le jeune  n’atteint pas l’objectif  intermédiaire prévu, l’objectif  pourrait être revu pour ne pas le laisser dans une situation dont l’objectif ne pourra pas être atteint. Faut il s’arrêter encore aujourd’hui à un âge précis pour avoir un diplôme  ou passer une classe ?

Valoriser la personnalité de l’enfant et renforcer  sa confiance personnelle.

Les liens par rapport à ce qu’il fait, ce qu’il sait faire et la réalité doivent être maintenus et reconnus. N’oubliez pas de le valoriser sur ce qu’il réalise bien.

Comment percevoir s’ il n’y a plus de motivation ?

– Des phrases  négatives et qui le dévalorisent comme « je suis nul », je n’y arriverai jamais »

– Plus envie de faire des efforts

– S’il a le sentiment  que les enseignants ou ses parents ne voient pas les efforts qu’il produit

– Va t’il vers un but  qui lui convient ? Est  il engagé dans un cycle qui  lui convient, qui va  lui permettre d’atteindre ses objectifs, sinon il aura du mal a garder sa motivation

N’oublions pas que c’est la motivation qui va permettre  de conduire l’individu vers un but pour accéder à une finalité.