Le temps des premières révisions !

Mi-octobre,  déjà plus d’un mois  que la rentrée scolaire est commencée.

Vous souvenez vous qu’il est souhaitable pour un scolaire ou étudiant  de réviser ses leçons, le lendemain, puis une semaine après, et encore un mois plus tard.  Nous y voilà, le  terme est arrivé, votre enfant a déjà un mois de cours derrière lui. Pensez à le faire relire ce qu’il a vu les premieres semaines. Le bénéfice de ce travail sera très visible, et surtout   s’il  y a un examen à la fin de l’année scolaire. Retrouvez l’article pour réviser  : http://comment-apprends-tu.com/index.php/2017/09/19/relire-lecons/

 

S’il n’a pas commencé à faire ses schémas  c’est à dire les cartes heuristiques , invitez le à se mettre à jour Vous pouvez voir la construction des cartes ici :    http://comment-apprends-tu.com/index.php/2017/10/05/a-utiliser-par-tous/

Il révisera, il synthétisera et pour ses prochaines  révisions  au lieu de relire trois à quatre pages, il aura un schéma. Le gain de temps et d’énergie  sera  évident.

Dans ses schémas, il peut se permettre de mettre des  » Pourquoi, Comment, « , il pourra s’interpeller et mieux mémoriser

Et pour ce qui s’apprend par coeur, les tables, les dates historiques, les formules de maths, de science les flash cards sont particulièrement efficaces. Voici une manière d’apprendre en jouant  : http://comment-apprends-tu.com/index.php/2017/10/11/plaisir-apprenant/

Si ces quatre éléments sont mis en place, les révisions de fin de mois sont très vite faites ! Voilà un mobile à  rappeler. Un peu de travail en amont  et hop  vite fait, bien fait, les révisions sont effectuées.

Si ce n’est pas le cas : profitez des vacances qui arrivent  pour l’inciter à les faire et ensuite, et  prenez le temps de jouer ?  Vous et votre enfant allez voir facilement si certaines matières ne sont pas comprises ou acquises mais  tout doit rester léger.

Révisions = rapidité

Révisions = facilité

PS : Si vous avez vos petits-enfants  pour ces vacances, s’ils ne  connaissent les cartes pour les multiplications et additions. Voilà un bon moyen de les occuper les jours de pluie : découpage, coloriage, peinture  pour fabriquer les cartes et un peu plus tard tout le monde joue et c’est bon pour tous , on joue avec sa mémoire. et Bonnes vacances  !

Comment apprendre ses leçons ?

Bien commencer l’année scolaire en apprenant plus facilement ses leçons.

Apprendre ses leçons ce n’est pas très drôle, surtout quand votre enfant vous dit « je n’aime pas ça », « je n’y arrive pas » ou « je ne retiens pas ».
Alors, donnez lui une méthode qui va pas lui paraître moins fastidieuse.

Ok, pour vous parents, un peu d’investissement temps de votre part est nécessaire.
En ce début de semaine, reprenez avec lui, s’il est en primaire, ce qu’il a fait la veille.
Le mardi, « si tu relisais ce que tu as appris ce lundi, et tu vas voir c’est rapide »
S’il est au collège, dites lui que vous avez vu sur internet que pour apprendre plus facilement, il suffisait de relire ce que on a appris la veille et de recommencer en fin de semaine puis un mois après.
Rappelez lui que cette lecture sera brève !
Expliquez lui pourquoi :
Nous oublions ce que nous apprenons, aussi pour intégrer nos connaissances nous devons les réactiver, c’est à dire avec des relectures, des révisions. Cette réactivation de connaissances doit être brève et facilitée par des schémas.
Après chaque réactivation, l’oubli se fera plus lentement et plus partiellement.
D’autres réactivations sont conseillées 6 mois, puis un an plus tard.

Pourquoi ?
– Notre mémoire est un peu comme ces photos qui jaunissent, elles perdent leurs détails avec le temps.
– Mais nous avons la possibilité de « raviver » en permanence les couleurs. profitons en !
– Statistiquement et selon les personnes, 80% des détails sont oubliés 24 Heures après la fin de l’apprentissage
– L’intégration des connaissances dans la durée passe par des réactivations, c’est à dire des relectures, des révisions.
– Ne pas réactiver ses connaissances conduit à l’oubli. La conséquence engendre souvent un découragement, et certains enfants ne prennent plus de plaisir à apprendre.

PS : méthode efficace pour les enfants, mais aussi pour les adultes en formation.